Comment un prestataire de services managés peut vous accompagner dans le départ d’un nouveau collaborateur ?

Partagez cet article

Le départ d’un collaborateur au sein d’une entreprise est toujours une situation délicate à gérer. Qu’il s’agisse d’une mutation, d’une démission ou d’un départ à la retraite, le mouvement d’un collaborateur peut entraîner des perturbations majeures touchant non seulement les aspects opérationnels et humains, mais également la sécurité des données, la gestion des accès aux systèmes d’information et la continuité des projets en cours. Mal géré, un départ peut exposer l’entreprise à des risques de perte de données, de failles de sécurité et de baisse de productivité.

Comment garantir que toutes les étapes du processus soient rigoureusement suivies et que les informations critiques restent protégées ? Faire appel à un prestataire de services managés (MSP) vous permet d’assurer une transition fluide et réussie, en veillant à ce que toutes les étapes du processus soient gérées de manière proactive. Voici 5 actions qu’un MSP peut entreprendre pour sécuriser et faciliter le départ d’un collaborateur.

1. Révoquer ou restreindre l’accès aux comptes à privilèges.

Lorsqu’un collaborateur quitte une entreprise, il convient de révoquer les accès aux comptes à privilèges (administrateur) pour garantir la sécurité des données sensibles.
Toutefois, dans de nombreuses entreprises, les erreurs de configuration des comptes à privilèges persistent.

Or, ce genre d’erreurs peut entraîner des risques de sécurité importants, tel qu’un employé mécontent copiant des fichiers clients avant de quitter l’entreprise ou un collaborateur accédant et modifiant des fichiers auxquels il ne devrait pas avoir accès.

Un prestataire de services managés (MSP) vous aide à éviter ce genre de problème en assurant une gestion rigoureuse des accès.

2. Bloquer l’accès à distance.

Un autre aspect clé lors du départ d’un collaborateur est de bloquer l’accès à distance aux systèmes et aux ressources de l’entreprise. Là encore, le prestataire de services managés peut mettre en place des outils (Active Directory, LDAP) permettant de contrôler les accès à distance. Ceci peut concerner la révocation des accès à distance sur des applications dans le cloud comme les CRM, compte Microsoft 365, outil de facturation.

En plus de bloquer l’accès à distance, un MSP peut également fournir des services de surveillance et de détection des tentatives d’accès non autorisées par le biais de solutions de gestion des identités et des accès (IAM).

3. Changez les mots de passe des comptes partagés.

Outre le blocage des comptes d’accès personnel du collaborateur, les comptes partagés doivent également être révoqués. Une étape qui, si elle fait en interne, peut devenir très vite chronophage avec un risque d’erreur. En effet, cela suppose que les ressources humaines, en collaboration avec les managers, doivent identifier tous les comptes partagés et s’assurer que les mots de passe soient modifiés.

En faisant appel à un MSP, l’entreprise s’assure que ce type d’accès sera bel et bien bloqué. Cela peut se faire par le biais d’un processus sécurisé et contrôlé, où les mots de passe existants sont révoqués et de nouveaux mots de passe complexes sont générés et attribués. Le MSP peut également mettre en place des politiques de gestion des mots de passe pour assurer leur sécurité à long terme. Cela peut inclure l’utilisation de mesures telles que des exigences de complexité des mots de passe, des périodes de renouvellement régulières, l’interdiction de réutilisation de mots de passe précédents, et l’application de l’authentification à deux facteurs pour renforcer la sécurité.

4. Révoquer l’accès à la messagerie d’entreprise.

Au dernier jour de travail de l’employé dans l’entreprise, l’accès à la messagerie d’entreprise est désactivé. Les responsables RH doivent prendre les mesures nécessaires pour désactiver le compte de messagerie du collaborateur sortant. Cela permet d’éviter toute fuite d’informations confidentielles et de maintenir la confidentialité des données commerciales. Le MSP peut fournir une assistance technique pour s’assurer que tous les paramètres nécessaires sont configurés correctement afin de désactiver l’accès à la messagerie de l’ancien collaborateur.

5. Sauvegardez et sécurisez les fichiers critiques.

Avant le départ d’un collaborateur, il est recommandé de sauvegarder et de sécuriser tous les fichiers auxquels il avait accès. Dans ce cas, le MSP identifie les fichiers importants auxquels le collaborateur sortant avait accès. Il met ensuite en place des procédures de sauvegarde pour garantir que ces fichiers sont copiés et stockés sur des serveurs sécurisés ou des espaces de stockage cloud protégés par des mesures de sécurité appropriées.

En conclusion

Pour assurer une transition fluide et sécurisée lors du départ d’un collaborateur, faites appel à un prestataire de services managés (MSP). Révocation des droits administrateur, blocage des accès à distance ou encore sauvegarde des données d’entreprise, un MSP vous assure que toutes les mesures critiques sont prises en charge.

Chez Easy Service Informatique, nos experts sont prêts à vous accompagner. Contactez-nous dès aujourd’hui pour garantir la sécurité et la continuité de vos opérations.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Plus à explorer

Easy News

Cybersécurité pour les cabinets d’avocats : comment se protéger ?

« Mon entreprise est trop petite pour être ciblée par une cyberattaque » : une idée reçue qui a malheureusement la vie dure parmi les petites et moyennes entreprises. Souvent bien moins protégées et disposant d’une culture de la cybersécurité plus faible que les grands groupes, les TPE/PME deviennent des cibles idéales pour les cybercriminels.

Une demande ? Une question ?

Vous souhaitez en savoir plus sur nos services de prestataire informatique

Jours
Heures
Minutes
Secondes

SAVE THE DATE

WEBINAR

Les coulisses d'une cyberattaque

Découvrez avec quelle rapidité un hacker peut accéder à vos données et comment mieux vous protéger.